• sechat64

Lire une image, langage universel.

Quinzaine de l'image, exposition, musée, la nature qui m'entoure, la voisine âgée , l'inconnu.. L'été notre regard prend le temps de se poser sur l'instant présent. Osons quelques clés de déchiffrement.

Une image, c’est une suite de point qui conduit le regard. Les images sont des signes visibles qui agissent directement sur le mental. On est plus ou moins concerné par une image.

L’image fournit des renseignements sauf les abstraites.

L’image peut avoir un sens caché apporté par le regard, un geste, un vêtement ...

Quand une image fournit un sens habituel, on parle de dénotation (le sens est clair) .

Lorsque l’on observe et découvre des significations, on parle de connotation (le sens est caché).


Le point de vue détermine l’organisation de l’image. On classe l’image en 3 catégories :

Image reflet : miroir/photographie. Image fabriquée : réalisation artistique. Image livre :BD


Pour étudier une image, on a recours à 3 lectures différentes :

-1 celle du premier regard, c’est-à-dire celle qui éveille la curiosité :

Ce que je vois- Ce que je comprends- A quoi cela me fait-il penser ?




Ayant reconnu la nature de l’image à observer : nature, format, support, fonction, maintenant j’ai le désir de faire.


-2éme lecture issue de l’analyse qui va entrainer une action commune, un acte social




Utilisation d’un code de déchiffrement de l’image :


Le code plastique sert à expliquer le choix de son auteur : l’échelle-cadrage-angle de vue –profondeur-

Le code d’identité sert à dire qui est la personne représentée.

Le code du lieu : organisation du lieu –observation des objets –personnages secondaires.

Le code des relations sert à expliquer les liens qui existent entre les différents personnages.

Le code des civilisations sert à expliquer le genre de société à laquelle le personnage appartient.

L’image est une preuve pour définir une époque. Elle sert de démenti lorsque l’auteur apporte une déformation ou inverse lorsqu’il prouve qu’il y a eu déformation. Il faut savoir faire la différence entre les obligations de l’artiste et sa liberté.



-3éme lecture: Rendre l’image vivante pour devenir acteur de ce que l’on voit, entend, ressent, comprend.

Chercher (ensemble) le ou les messages de l’œuvre à travers les éléments qui sont en relation avec l’effet produit : communication – émotion – message.

Se poser les questions : réel, imaginaire, des relations logiques.

Toute image est le résultat d’un traitement manipulé du réel afin de parvenir à un effet.

Qui a commandé l’œuvre, pour quel destinataire ?

Dans quel but : Raconter-expliquer-persuader-vignette-récit-parole-stratégie publicitaire- armée.

Quel nouveau titre je peux attribuer à cette image après lecture....

Quelle vague suis-je? Quel est le reflet de mon âme?


Bel été, bonne lecture.

Extrait conférence Musée du Bardo sur la Médiation culturelle, un outil de rééducation .Tunis 2017.Sylvie Bauche.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout