• sechat64

Les historiettes oubliées des Pyrénées.

Dernière mise à jour : 3 sept.



Les Pyrénées ont été habitées par des civilisations pastorales, parlant des langues différentes, qui ont cherché et entretenu des réponses au grand questionnement de la diversité géographique et météorologique que représente ces magnifiques chaines de montagnes, vallons, prairies, plateaux, rivières, lacs et glaciers. De hautes barrières souvent infranchissables, pourtant fréquentées par une multitude de géants, de nains, de croquemitaines, de fées pas toujours bien sympathiques et de personnages fantastiques, mais omniprésents dans le milieu montagnard, apportant une explication pour justifier les phénomènes naturels parfois dramatiques.

L’imaginaire populaire s’est habitué à la souveraineté de ces créatures magiques, bienveillantes, voire turbulentes, au point que leurs légendes font partie des actions de la vie quotidienne, entrainant un mode à penser, un mode à construire une organisation sociale auxquelles viendront s’ajouter les croyances religieuses gréco-romaines, celtes, chrétiennes et musulmanes.

L’archéologie et les archives démontreront la puissance des Contes, Princes, Chevaliers, Saints et rendront à sa juste valeur, la place de la femme pyrénéenne au Moyen âge, dont les noms résonnent encore dans les vallées. On constate que si la transmission orale transforme, remodèle, change la finalité d’une histoire, les montagnards qui les ont fait voyager d’un bout à l’autre par les chemins escarpés ont emporté avec eux plus que des récits et des apologies, mais les symboles d’une âme collective comblant un malencontreux vide avec les tribus rencontrées.

Ainsi les récits, les légendes, ces petites histoires, que l’on se raconte le soir à la veillée, auront été des outils de la médiation culturelle. Des liens qui ouvrent la communication en stimulant la curiosité, entrainant l’imaginaire à jouer le rôle du héros menant l’individu à devenir maître de ses propres émotions. Cependant si bien des histoires provoquèrent des superstitions, des affabulations, des mensonges essaimés le long des vallons, des grottes, des sources et des forêts, ils entrainèrent les peuplades dans une marche inconsciente sur des sentiers jalonnés de mégalithes, de tueries, d’amour et de haine. Des lieux où la magie, détient la première place, celui des déesses et des sorcières, des créatures mythologiques surhumaines se fondant dans les esprits par la voix de la poésie, de la rêverie, endormant l’enfant dans le sein de sa mère. Alors au loin, au-delà des montagnes on entendra résonner le chant du berger s’adressant à ses bêtes pour un ultime secret sur les mystères et l’exigence de la nature comme un rappel à la naissance d’un paradis inaccessible, mais si présent dans le cœur et dans l’âme .

Pierres levées sous le rocher Chourrugue.Cirque d'Estaubé.photo C Bauche


Si on apprivoise la culture, on ne se l’approprie pas.


Je ne suis pas née Pyrénéenne et j’ai beaucoup voyagé. Depuis une vingtaine d’années, installée à Betharram 64 puis à Maubourguet 65, je respire un air chargé d’une lumière entre deux mers ; je grignote chaque jour un petit bout, juste un petit bout de ce fabuleux patrimoine naturel et archéologique qui a su provoquer les chasseurs de l’époque glaciaire au point de transformer leurs générations en un peuple fier et redoutable. De par ma formation égyptologique, j’ai appris que pour interpréter le comportement de l’homme, il fallait le suivre dans son environnement. Alors, je sillonne les sentiers escarpés, je grimpe les cols caillouteux, je crapahute jusqu’aux lacs des hautes montagnes fleuries et surtout j’observe, j’écoute, je fouille, je retourne les secrets cachés sous les pierres dressées. Et ce que j’ai découvert, je vais vous le raconter dans les historiettes. Une série de livres qui mettra en scène des personnages issus de l’imaginaire collectif pyrénéen, mais aussi des lieux, des événements et des protagonistes qui ont réellement fait l’histoire, mais pour lesquelles l’auteur prêtera des actions et des fonctions imaginaires. Je vous invite à me suivre jusqu’à la dernière page de chaque livre qui vous indiquera les randonnées ou visites citées pour retrouver l’esprit pyrénéen ainsi que des fiches pédagogiques.


Il suffit de se poser, d’admirer et d’imaginer. Il suffit de se laisser apprivoiser.




Les historiettes oubliées des Pyrénées.


Le Numéro 1 en vente sur Amazon ou en contactant l'auteur sur le site.

https://www.sylvie-bauche.com/livres

https://www.sylvie-bauche.com/contact























0 commentaire

Posts récents

Voir tout